Qui sommes nous ?

 Notre association a été créée en avril 1968 sous le nom de « Cercle René Schickele ». Ses membres voulaient réagir contre la dégradation croissante de la situation de la langue allemande et des dialectes dans notre région. D’emblée notre association a choisi de mettre en avant l’idée de « culture bilingue » : un aspect essentiel de la personnalité de l’Alsace et de la Moselle est constitué par son ouverture sur les deux cultures françaises et allemande et sur les langues qui les sous-tendent. Notre association a ainsi voulu se distancer d’une vision  « flokloriste » de la culture régionale qui se concentre sur des « particularismes ». Certes, elle entend défendre aussi nos traditions et nos dialectes, mais en les replaçant dans ce cadre plus vaste de la double culture.

Dans cette démarche, elle reste fidèle à une définition de la langue régionale qui associe l’allemand standard et les dialectes de la région. Pour exprimer cette vision large, elle a pris le nom de René Schickele, citoyen français et deutcher Dichter, un homme dont la vie et l’œuvre expriment l’ouverture vers les deux mondes culturels français et allemand, une ambition de qualité, un esprit progressiste et le dépassement de toute forme de nationalisme dans une perspective européenne et humaniste.  

 

Nos actions

Notre association peut se prévaloir, au delà de son travail régional, d’une reconnaissance nationale et internationale, du fait d’une action qui recouvre de multiples facettes :

Veille, information, documentation, études, lobbying, coordination 

L’association assure une fonction importante de suivi, d’information, de documentation, d’études et de communication sur les questions relatives à la culture et à l’éducation bilingue en Alsace et en Moselle.

1)      Elle assure en particulier une information régulière des autorités publiques et des responsables politiques.

2)      Elle réalise des études, colloques, publications, etc.sur des sujets concernant le bilinguisme (par exemple, un  séminaire «Langue régionale et économie », des ateliers consacrés à un « schéma d’aménagement linguistique pour l’Alsace »). Elle remplit, notamment à travers son centre d’information,  une fonction d’information pour toutes organisations ou personnes intéressées par la question du bilinguisme en Alsace et en Moselle. Elle reçoit et informe chercheurs, étudiants, doctorants, groupes d’élèves, enseignants, etc.  

3)      Elle développe des campagnes d’information et de sensibilisation relatives à la langue régionale.

4)      Elle est le correspondant régional le plus représentatif pour un certain nombre d’organismes nationaux (Fédération pour les Langues Régionales dans l’Enseignement Public - FLAREP, etc.) et internationaux (Bureau Européen des langues Minorisées - BELM, réseau ELEN (European Language Egality Network etc.) de promotion des langues régionales et minoritaires.

Edition, publications, diffusion

L’association est un organe de diffusion et d’information à l’intention du public sur les productions et les problématiques de la culture régionale

1)      Elle réalise la publication et la diffusion de « Land un Sproch », revue régionale trimestrielle abordant les questions de fond de la culture. La qualité de cette revue est largement reconnue. Elle constitue un lien important avec les adhérents et sympathisants.

2)      Notre association est associée à la société d’édition et de diffusion SALDE, à BF Editions et coopère avec les Editions ALLEWIL Verlag. Dans ses locaux, elle met à la disposition du public des ouvrages concernant la réalité régionale.

3)      Elle gère plusieurs sites internet, source d’information sur la langue et la culture régionale et sur les acteurs de la vie culturelle, artistique et littéraire de part et d’autre du Rhin.

Action culturelle, animations

L’association développe aussi diverses actions culturelles, en particulier le Centre Culturel Alsacien – Elsässiches Kulturzentrum à Strasbourg seul lieu de rencontre, d’animation et de débat à Strasbourg dédié spécifiquement à la langue et à la culture régionales. Les conférences, ateliers divers (chant Yiddish, danse et chant traditionnels, cours d’alsacien, etc.), conversations en dialecte, tables d’histoire, littérature, font de ce lieu un véritable creuset pour porter la réflexion : « Qu’est-ce qu’être alsacien aujourd’hui ? » et pour faire faire avancer la conscience de ce que signifient aujourd’hui la langue et la culture régionales pour les habitants de notre région. Elle développe des relations transfrontalières avec des  associations culturelles du pays de Bade et met son savoir faire à la disposition du développement d’une authentique dimension bilingue et biculturelle de la coopération transfrontalière.

Centre de ressources

Notre association poursuit le renforcement de son rôle de centre de ressources pour toutes les actions qui concernent la promotion de la langue et culture régionale :

-          centre de documentation

-          lieu d’information et de diffusion

-          espace de réunion et de rencontre

-          cadre pour des animations diverses.

Dans ce contexte, nous avons pour objectif d’assurer des fonctions de service pour l’ensemble des associations engagées dans la promotion de la langue régionale et le bilinguisme (secrétariat, local de réunions)  la Fédération Alsace Bilingue Verband Zweisprachiges Elsass qui regroupe une dizaine d’association engagées dans la promotion de la langue régionale et le bilinguisme. Notre local se veut « la maison des associations pour le bilinguisme » où celles-ci peuvent se réunir, organiser des manifestations et proposer leur documentation au public.

 

Notre gestion

La gestion de l’association est désintéressée : l’administration et l’animation de l’association est assurée par des bénévoles qui ne tirent aucun profit matériel de leur engagement. L’association tire principalement ses ressources des cotisations et dons de ses membres, accessoirement de subventions publiques et du soutien d’organisations apparentées.

Pour poursuivre son activité notre association a besoin d’un appui public, notamment pour résoudre ses problèmes financiers et matériels. Nous faisons appels à tous ceux qui se sentent concernés par un bilinguisme restauré, une langue régionale reconnue et une culture régionale forte et active.

Nos propositions pour une politique linguistique et culturelle régionale :

La langue régionale :

La langue régionale de l’Alsace et de la Moselle est l’allemand sous ses deux formes standard et dialectale. Notre langue régionale est donc composée de l’ensemble des dialectes alémaniques et franciques d’Alsace et de Moselle et de l’allemand standard. La combinaison étroite de ces deux éléments est essentielle : le dialecte ne peut être promu sans le standard ; le standard n’acquiert sa dimension régionale qu’en liaison avec les dialectes.

Le bilinguisme

L’Alsace et la Moselle sont des territoires traditionnellement bilingues. Ce bilinguisme comporte l’ouverture sur les deux cultures francophones et germanophones. Cette dimension bilingue traditionnelle est malheureusement en voie de disparition. Il s’agit de la reconstituer.

Le bilinguisme est la porte vers un plurilinguisme moderne. La connaissance du français et de l’allemand ouvrent à une acquisition facilitée de l’anglais, sans préjudice d’autres langues internationales ou communautaire.

Les instruments d’une politique du bilinguisme

Quelques initiatives éparses et superficielles ne permettent pas de reconstituer une région authentiquement bilingue. Une vraie politique pour la langue régionale implique :

-          un statut légal pour la langue régionale : ce statut doit garantir aux parents qui le souhaitent de la crèche jusqu’à l’université, une éducation dans cette langue de nature à en refaire une langue de communication normale ;

-          une décentralisation de l’appareil éducatif : l’adaptation du système d’enseignement à une vraie éducation bilingue implique une réorganisation comportant des décideurs locaux responsables devant les usagers et un système régional de formation d’enseignants capables d’enseigner en langue régionale et connaissant la culture régionale.

-          Une réorientation de l’appareil et des financements culturels qui ne laissent actuellement qu’une place marginale à la culture et à la langue régionale, ainsi qu’aux créateurs et producteurs locaux.

-          Il faut donner une véritable priorité à l’insertion linguistique et culturelle des agents économiques dans l’espace du Rhin supérieur. Ceci passe par une  réorganisation de l’enseignement professionnel et technologique en vue d’y intégrer des filières bilingues de qualité  débouchant sur des  qualifications comparables à celle des autres régions du Rhin supérieur

-          Le développement au plan universitaire de filières transfrontalières intégrées constituées de formations effectuées pour partie en Alsace et pour partie dans des pays germanophones à l’image de la Filière TC Trinationale IBM ou du Cursus tri national en Génie Civil ; à cette fin, dans l’attente de prise d’effet du renforcement de l’enseignement bilingue dans le secondaire, notre région doit organiser des formations intensives de mise à niveau linguistique pour les étudiants se destinant à ces filières.

Le soutien à la culture régionale

La culture régionale, ce sont des pratiques culturelles qui renforcent la personnalité et l’identité régionale. Le projet culturel régional doit viser à inclure l’ensemble de la population dans la valorisation des caractéristiques de la région dans l’objectif de créer une nouvelle « tradition régionale » à partir de la transmission, la réception et la création, dans une perspective de renforcement de la cohésion sociale régionale. La culture régionale est donc ce qui nous permet de devenir davantage maîtres de notre avenir en connaissant le passé et les caractéristiques du territoire où nous vivons. Parler d’identité régionale, c’est avant tout construire un projet partagé entre les habitants de la région pour l’avenir. « Anciens » et « nouveaux » alsaciens doivent pouvoir se réapproprier ce « Landel ».

Dans cet objectif, nous préconisons notamment de mobiliser davantage les budgets culturels des collectivités alsaciennes pour la culture régionale. Ceci permettrait par exemple de créer un lieu de formation à l’expression en langue régionale pour les professionnels de la parole (acteurs, journaliste, doubleurs, etc.), de soutenir une revue régionale bilingue axée sur la culture régionale, de jeter les bases d’une  FM et d’une télévision consacrée à la culture régionale. Les Collectivités territoriales d’Alsace devraient s’atteler à la réalisation de « lieux d’Alsace », un réseau de centres de rencontre, de débats et d’émergence d’une identité et d’une conscience collective alsacienne, instruments de connaissance de l’histoire et de la richesse culturelle de la région  mais aussi laboratoires de projets ouverts à toute la population.

L’enseignement et l’information  sur l’histoire réelle de notre région sont indispensables   pour que ses habitants puissent s’y reconnaître. Pour affermir le lien social, créer un sentiment d’appartenance nécessaire à la solidarité et pour avoir une stabilité dans les processus de transmission, l’enseignement de l’histoire et des cultures de notre région est essentiel. C’est ainsi que tous pourront aimer ce pays et en devenir les héritiers

Le cadre institutionnel

Les institutions représentatives des populations d’Alsace et de Moselle doivent disposer des moyens juridiques et financiers nécessaires à la mise en œuvre d’une politique linguistique et culturelle destinée à mettre en valeur les spécificités de notre région.

Ces moyens juridiques doivent permettre de créer les outils institutionnels et administratifs d’une politique de promotion du bilinguisme, de moderniser notre législation locale et de disposer de capacités accrues dans le domaine de l’action transfrontalière.

 

Kultur und Zweisprachigkeit  in Elsass und Lothringen – René Schickele Gesellschaft

Unser Geist, unsere Ziele

Unser Verein wurde 1968 ins Leben gerufen, einem Zeitpunkt, als die Erosionserscheinungen der Sprachkenntnisse in der Region bereits alarmierende Ausmaße erreicht hatten.

Wir setzen uns, im Geiste des bedeutenden Schriftstellers, dessen Namen unser Verein trägt, für eine Politik zugunsten einer „doppelten Kultur“ ein, die von der Präsenz sowohl des Französischen als auch der Regionalsprache (Deutsch bzw. die alemannischen und fränkischen Dialekte) geprägt ist: Unser Verein steht für eine  Öffnung sowohl der französischen wie der deutschen Kulturwelt für Qualitätsanspruch und Fortschrittsgeist. Er ist in seinem Engagement nicht parteilich festgelegt, hat aber ein starkes Bewusstsein für die politischen Konsequenzen seines kulturellen Schaffens und steht ferner für den Erhalt der Identität des Elsass und seiner Dialekte, ganz ohne Folklorismus oder Betrauern des Vergangenen. Wir möchten, dass jedwede Form von Nationalismus der Vergangenheit angehört und nehmen eine bewusst europäische und humanistische Position ein.

Unsere Aktivitäten

Unser Verein verfügt über eine 50 jährige Erfahrung. Über seine regionalen Aktivitäten hinaus profitiert  er von einer nationalen und internationalen Anerkennung dank  der Tatsache, dass seine Aktionen verschiedene Facetten abdecken:

Vorträge, Informationen, Dokumentation, Studien, Lobbying.

Der Verein erfüllt eine wichtige Funktion des Informierens und Dokumentierens, des Studierens und der Diskussion zu Fragen der Kultur und der zweisprachigen Bildung in Elsass und Moselle.

  • Er informiert regelmäßig die politischen Führungskräfte, darunter insbesondere die Parlamentarier und die lokal gewählten Vertreter und alarmiert diese zu Problematiken bezüglich der Zweisprachigkeit. Zu diesem Zweck nimmt er aktiv an dem Verband „Zweisprachiges Elsass“ teil, welches etwa zwölf engagierte Vereine zusammenführt, die gemeinsam das Ziel verfolgen, die Regionalsprache zu fördern.
  • Er realisiert Studien, Kolloquien, Publikationen usw. zu mit Zweisprachigkeit assoziierten Themen (zum Beispiel das Seminar „Regionalsprache und Wirtschaft“ oder „Werkstätten“, die sich einem „Konzept für die Sprachplanung im Elsass“ widmen). Er erfüllt eine wichtige informierende Funktion für all jene Organisationen und Individuen, die an der Frage der Zweisprachigkeit in Elsass und Moselle interessiert sind. Er empfängt und informiert Forscher, Studenten, Doktoranden, Schülergruppen, Lehrer, usw.
  • Er entwickelt Kampagnen zur Information und Sensibilisierung über und für die Regionalsprache. Einige dieser Kampagnen stellen historische Veranstaltungen dar und haben bedeutend für ein stärkeres Bewusstseins über die ernsthaften Bedrohungen für die Regionalsprache beigetragen (Verbreitung des „Appells an die Bürger“ zum Erhalt der Sprache in der Presse im Jahr 1973; Plakatkampagne „Lehre d'Kinder Elsässisch“ im Jahr 1975, Heißluftballons „Redde wie de Schnawwel gewachse isch“ 1978, Broschüre „Welche Sprache wählen ab der 6. Klasse“ ; die Umfrage von ISERCO von 1990 als eine Antwort auf die Aktion „Haben Sie die Sprache verloren?“). In diesem Kontext kooperiert der Verein fortwährend mit weiteren Instanzen, die ähnliche Ziele verfolgen (die Bewegung „A Friejohr fer unsri Sproch“, ABCM, etc.)
  • Er ist der repräsentativste Ansprechpartner für die Region für eine Reihe von Organisationen sowohl auf nationaler (FLAREP – Bund für die Regionalsprachen in der öffentlichen Bildung, etc.) als auch internationaler Ebene (BELM – ELEN, Europäische Netzwerk für Minderheitssprachen), die sich für Regional- und Minderheitssprachen einsetzen. Zusammen mit diesen Organisationen entwickelt der Verein eine nationale Bewegung dafür, dass diese Sprachen mittels Gesetze erhalten werden. Er hat mehrere Gesetzesvorschläge entwickelt, die er Parlamentariern vorgestellt hat.

Verlag, Veröffentlichung, Verbreitung

Der Verein ist ein Zentrum der Verbreitung von Informationen für die Allgemeinheit zu den Erzeugnissen und den Problematiken der Regionalkultur.

  • Er publiziert und verbreitet die vierteljährliche regionale Zeitschrift Land un Sproch“, die Fragen zur Lokalkultur anspricht. Die Zeitschrift ist weithin für ihre Qualität bekannt. Sie ist eine wichtige Schnittstelle zwischen denjenigen, die sich aktiv für die Regionalkultur einsetzen und den passiven Sympathisanten.
  • Mittels seiner Zusammenarbeit mit regionalen  Verlagen (SADE, BFéditiond, Allewil) beteilt er sich an die Veröffentlichung und den Vertrieb von Büchern, CDs sowie einen regionalen Kalender und trägt damit einen aktiven Anteil an der Bekanntmachung regionaler Autoren wie André Weckmann und Eugène Philipps oder von Geschichtsbüchern, Kinder- und Erwachsenenliteratur.
  • Der Verein betreut mehrere Internetseiten von denen eine über seine Aktivitäten und Neuigkeiten zur Zweisprachigkeit aufklärt (www.culture-bilinguisme.eu; www.centre-culturel-alsacien.eu www.alsace-culture.com) (http://site.voila.fr/alsacezwei #). Sie dienen unter anderem der Information über unsere Aktivitäten, der Verbreitung von Dokumente über Srache und Kultur der Region und der Bekanntmachung zweisprachiger Künstler (Theater- oder Tanzgruppen, Musiker, Autoren, Folklore-Gruppen, Zeitzeugen.

Kulturelle Aktivitäten, Animationen

Der Verein organisiert zudem verschiedene kulturelle Aktivitäten

  • Er verwaltet das Elsässische Kulturzentrum – Centre Culturel Alsacien in Straßburg. Dieses Zentrum spielt eine wichtige Rolle im Organisieren von Ausstellungen, Konferenzen in allen drei sprachlichen Ausdrucksweisen, Stammtische auf Dialekt, Werkstätten mit Tanz und Gesang, Zusammenkünfte mit historischen Themen, Werkstätten mit Lesungen, Vorlesen auf Deutsch für Kinder, usw.
  • Er beteiligt sich an partnerschaftlichen grenzüberschreitenden Austauschen.

Unsere Perspektiven

Unser Verein plant, seine Rolle als Zentrum von Aktivitäten für die Regionalsprache und Regionalkultur auszubauen:

  • zentrale Stelle zur Dokumentation
  • Ratgeber und Beistand für die Gebietskörperschaften
  • Sammlung und Verbreitung von Informationen
  • Ort der Begegnung – Rahmen für diverse kulturelle Veranstaltungen

Außerdem ist der Verein bestrebt sich im Rahmen des Eurodistrikts Straßburg-Ortenau an deutsch-französische Familien dieses Großraums zu wenden und sie über das Angebot an Aktivitäten zur Zweisprachigkeit und zur „doppelten Kultur“ zu informieren. Er beabsichtigt, sein Fachwissen für die Entwicklung einer authentischen Zweisamkeit der deutschen und französischen Sprache und Kultur dieses Raums bereit zu stellen. Dabei hofft der Verein, dass die Stadt Straßburg von seinem Sachverstand und seinen Vernetzungen profitieren und ihre Stellung als Stadt der zwei Kulturen, Bindeglied zwischen Frankreich und Deutschland sowie Herz unserer Regionalkultur verstärken wird.

Um seine Aktivitäten fortzusetzen, benötigt unser Verein die Unterstützung durch die Öffentlichkeit, besonders um das Problem der steigenden Mietkosten kompensieren zu können. Abgesehen von bescheidenen Zuschüssen lebt unser Verein lediglich von den Beitragsleistungen und Spenden seiner Mitglieder und den Erträgen aus seinen Aktivitäten. Diese Mittel reichen nicht aus, um die derzeitigen Aktivitäten aufrechtzuerhalten und weiterzuentwickeln.

 

René Schickele Gesellschaft

Culture et Bilinguisme d’Alsace et de Moselle

Elsässiches Kulturzentrum
5,bd de la Victoire 67000 STRASBOURG
Tél. :+33 (0)3 88 36 48 30

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.centre-culturel-alsacien.eu